L'insegnante

«L'enseignante»


La "prof" donne des leçons particulières - France

Pecado venial - Espagne

La profesora particular - Argentine

La profesora "enseñante" - Mexique

A mestra - Portugal

I daskala tou erota - Grèce

Canim benim - Turquie

Sexy Schoolteacher / The School Teacher - GB (noter les "lesions"!)

The School Teacher - Liban

Die Bumsköpfe - Allemagne

青い経験 エロチカ・レッスン - Japon

1975

Réalisé par: Nando Cicero

Avec:
Edwige Fenech
Alfredo Pea
Mario Carotenuto
Carlo Delle Piane
Alvaro Vitali
Gianfranco D'Angelo
Francesca Romana Coluzzi (ici doublée par l'acteur Oreste Lionello, voix officielle de Woody Allen en Italie!)
Enzo Cannavale
Vittorio Caprioli

Franco (Alfredo Pea) et ses amis Tartuzzo (Alvaro Vitali) et Peppino sont des cancres et des obsédés. Le directeur Margara (Mario Carotenuto) le sait, mais le père de Franco est un politicien influent susceptible de lui faire avoir de l'avancement, aussi doit-il faire en sorte que Franco réussisse son année scolaire, quoi qu'il en coûte. Margara a l'idée de faire engager la fiancée du professeur de gymnastique, aussi ridicule et mesquin qu'aveugle (joué par le génial Gianfranco D'Angelo) pour lui donner des leçons particulières. Giovanna (Edwige Fenech) arrive donc pour lui dispenser des cours de grec. Franco, surprotégé par sa mère (Francesca Romana Coluzzi), fait croire qu'il est homosexuel (ce qui lui permet une plus grande intimité avec sa préceptrice), et cette dernière suggère à notre enseignante d'aider son fils à surmonter sa prétendue timidité (il n'est pourtant pas farouche avec sa domestique, très bien faite tout en étant dotée d'une surprenante pilosité faciale!). Franco recourra à toutes sortes de stratagèmes pour posséder sa douce maîtresse d'école (comme la droguer ou simuler un suicide!), qui finiront par porter leurs fruits!
Ce premier volet des "professoressa" et autres "liceale" installe le décor d'un des cadres typiques de ces comédies. Les facéties d'Alvaro Vitali sont outrancières (comme parier sur la longueur de la flamme que ses pets peuvent provoquer!). C'est aussi un tableau réaliste quoique navrant de l'éducation italienne (Carlo Delle Piane joue un professeur dépassé et pathétique).

La musique, superbe, est de Guido et Maurizio De Angelis et du grand Piero Umiliani.









































Bande-annonce française:
video

Bande-annonce italienne:
video