Quel gran pezzo della Ubalda tutta nuda e tutta calda

«Ce beau morceau d'Ubalda toute nue et toute chaude»


La pícara y ardiente Ubalda / La campagnola - Espagne

Ubalda, All Naked and Warm - USA

1972

Réalisé par: Mariano Laurenti

Avec:
Edwige Fenech
Pippo Franco
Karin Schubert
Umberto D'Orsi
Gino Pagnani
Dante Cleri
Ermelinda De Felice

L'histoire se déroule au Moyen Âge. Après six mois de guerre, un chevalier, maître Olimpio (Pippo Franco), rentre chez lui où sa femme Fiamma (Karin Schubert) l'attend. Assoiffé, affamé, et depuis trop longtemps privé des plaisirs de la chair, il fait peine à voir, dans son armure à plaques déglinguée, arpentant péniblement la campagne. En chemin, il rencontre un moine qu'il tente de dévaliser. Mais l'homme de Dieu a le dernier mot, et, finalement, ils se réconcilient autour d'un bon repas. Olimpio raconte ses mésaventures, et confie au moine qu'avant de partir à la guerre, il a fait faire par le forgeron du village une ceinture de chasteté pour que sa femme lui reste fidèle. Cela n'empêche pas le mari jaloux, le lendemain, de tenter sa chance auprès d'une fermière guère farouche. Mais le moine intervient, et lubrique comme il se doit, confesse à sa manière la jolie paysanne ravie de l'aubaine.
Finalement, au bord de l'épuisement, Olimpio retrouve sa demeure et sa tendre épouse. Celle-ci fait mine d'être ravie de le retrouver mais refuse de s'offrir à lui, argüant qu'un délai de plusieurs semaines est nécessaire afin d'envisager la conception d'un enfant sous les meilleurs auspices. C'est qu'en l'absence de son mari, la sensuelle épouse s'est attiré de nombreux amants même si sa fidélité a été maintenue grâce à sa ceinture de chasteté. Le moment est donc venu pour elle de lui subtiliser la clé de sa ceinture pour avoir enfin du plaisir.
Contraint à l'abstinence, notre soldat apprend que son ennemi juré, son voisin le meunier, maître Oderisi (Umberto D'Orsi), s'est remarié après une longue période de veuvage. Très jaloux, il impose lui aussi une ceinture de chasteté à sa ravissante et très volage femme Ubalda (Edwige Fenech).
Or Olimpio est en litige avec Oderisi depuis des années (car ce dernier aurait volé de l'eau de sa rivière). Un jour qu'il se rend – à la demande de sa femme, qui trouve ainsi prétexte à l'éloigner à nouveau – chez son voisin pour régler, grâce à son père notaire, son litige (en pensant que le mariage d'Oderisi a dû adoucir son caractère), Olimpio découvre Ubalda et s'en éprend. Il va alors tout mettre en œuvre pour parvenir à l'approcher, comme par exemple se faire passer pour un vieux peintre homosexuel! Oderisi, pour se venger, va entreprendre de posséder la femme d'Olimpio. Mais les ceintures de chasteté vont se révéler un sérieux obstacle pour les rivaux par ailleurs cocufiés par toute la gent masculine de la région, de l'étalon du coin au moine lubrique en passant par le médecin ou, bien sûr, le forgeron. Après moult vicissitudes, les deux vont parvenir à un accord et décider de s'échanger leurs femmes. Le final est pathétique: chacun ayant commandé une ceinture de chasteté piégée, ils vont tous deux en faire les frais chez la femme de l'autre et se retrouver mutilés, tout juste bons à chanter dans un chœur de castrats, tandis que leurs belles pourront retrouver à loisir leurs amants!

Cette comédie, dans la veine du Décaméron (certes sans les ambitions d'un Pasolini), est enlevée et pleine de gags, avec tous les ingrédients du genre (les femmes sont très belles et infidèles, les maris sont cocus, laids et stupides) et Edwige Fenech s'y montre particulièrement fine, drôle et belle! C'est aussi le seul film où sont réunies Edwige Fenech et Karin Schubert. Les décors superbes de la campagne italienne ajoutent un incontestable charme à l'ensemble.
Le film a eu un remake par le même réalisateur, en 1996: Chiavi in mano.

La musique, très amusante et variée, est de Bruno Nicolai, et représente sans doute l'un de ses meilleurs morceaux.











































Bande-annonce italienne:
video