Pierino torna a scuola

«Pierino retourne à l'école»


1990

Réalisé par: Mariano Laurenti

Avec:
Alvaro Vitali
Bruno Minitti
Alfonso Tomas
Jimmy Il Fenomeno (un vendeur de perruches)

Pierino a quitté l'école et travaille dans un chenil. Mais sa grand-mère est persuadée qu'un garçon aussi gentil, intelligent et beau est promis à un avenir meilleur que de nourrir des chiens de course et devrait reprendre ses études. Un accident de travail (il doit remplacer le leurre mécanique des chiens pour l"entraînement!) va justement convaincre Pierino de reprendre le chemin des écoliers, à nouveau affublé de son uniforme à la Donald Duck! Il ira donc à l'école le matin mais fera toutes sortes de petits boulots l'après-midi, aux effets désastreux, bien sûr (dans un salon de coiffure, il fait un shampooing aux œufs... avec de vrais œufs! Dans un restaurant chinois, habillé en Chinois caricatural, il donne à manger une mouche à un client qui réclame du frais...).
À l'école, il s'arrange pour que sa vilaine institutrice se casse le bras afin d'avoir la pulpeuse remplaçante (jouée ici par Nadia Bengala). Il l'exaspérera, comme son collègue le bellâtre Marozzi (Bruno Minitti), qui fait aussi l'acteur sur un tournage qu'il va perturber.
Au restaurant familial, il aide toujours (à sa façon) mais est relayé par un délirant serveur bourré de tics (joué par Alfonso Tomas, déjà vu dans Vieni avanti cretino).
Insupportable en famille, dès qu'il rejoint son petit copain Schizzo, il se transforme en Denis la malice et fait toutes sortes de farces!
Il aide sa grand-mère à gagner à la loterie mais, comme elle ne lui donne pas un sou, il enferme toute sa famille dans les toilettes de leur nouveau restaurant et vend au rabais le buffet d'inauguration!
Finalement, malgré la volonté de l'école de s'en débarrasser, il sera encore recalé à son examen de fin d'année et appelé à l'armée par un voisin militaire qu'il avait taquiné précédemment...

Prétexte à farces multiples, même si cette suite eut moins de succès que la premier volet, on retrouve toujours avec un plaisir sans mélange le génial Alvaro Vitali et son incroyable rire dans une comédie dont il avait co-écrit le scénario!

La musique est de (et sifflée par) Berto Pisano.



















Extrait:
video