La poliziotta

«La policière»


Giovanna la incorruptible - Espagne

A mulher polícia - Portugal

I dis astynomos - Grèce

Policewoman - GB / USA

Politista - Roumanie

A rendörnö - Hongrie

1974

Réalisé par: Steno

Avec:
Mariangela Melato
Renato Pozzetto
Mario Carotenuto
Alberto Lionello
Gianfranco Barra
Alvaro Vitali
Gigi Ballista

Affligée d'un fiancé égoïste (Renato Pozzetto), d'un père phallocrate et d'un travail d'esclave (clerc d'un avocat [Gigi Ballista] qui ne lui laisse aucune initiative et ne s'intéresse qu'à ses charmes féminins), la jeune Giovanna "Gianna" Abbastanzi (Mariangela Melato) rêve d'un avenir meilleur. Après un énième abus à son travail, une énième dispute avec son père et après avoir eu le résultat négatif de son test de grossesse, elle lâche tout et décide de partir pour Milan. Sur le quai, elle entend parler d'une annonce pour un concours d'agent de police et décide de s'y inscrire. Elle sera la meilleure élève et est recrutée. Mais bien vite elle s'aperçoit que le milieu de sa petite ville, Ravedrate (ville imaginaire), entièrement sous la coupe d'un riche fabricant de biscuits et maire de la ville (protégé par son frère, sénateur à Rome), est corrompu. Comme Jeanne d'Arc, son idole (sur laquelle un notable local [Alberto Lionello] a écrit une pièce de théâtre, notable dont elle va dans un premier temps tomber amoureuse avant de se rendre compte qu'il est corrompu, au moment où il tentera de la manipuler), elle sera pure et intraitable, et, avec l'aide du juge Patanè, amoureux d'elle, elle mettra au jour une série de magouilles et d'actes de corruption, finissant par dénoncer son propre chef, le commissaire Marcellini (Mario Carotenuto). Bien sûr, le milieu va tout mettre en œubre pour tenter de la discréditer et de détruire les preuves qu'elle accumule, jusqu'à ce que, molestée, elle décide de donner sa démission. Sur le quai de la gare, le juge l'en dissuade et veut, lui, aller à Rome pour porter l'affaire au plus haut niveau.
Le générique laisse entendre que nos deux justiciers seront transférés dans une île lointaine au sud de la Sicile...
Premier volet de la série des "poliziotta", dont le rôle-titre sera repris par Edwige Fenech, ce film plutôt noir (il y est question d'empoisonnement des eaux par l'industrie, de misère sociale, etc.) distille un message féministe et anti-corruption. La séquence à l'école de police, qui préfigure Police Academy, introduit le génial Alvaro Vitali (dans le rôle de l'inepte agent Fantuzzi dont le seul mérite est d'être le neveu du cardinal), qui deviendra le Tarallo désopilant des suites, plus légères.
Détail amusant: dans la guinguette où dînent, à un moment crucial de l'intrigue, Gianna et le juge, se produit un siffleur, qu'on reverra dans La poliziotta fa carriera, cette fois à la poursuite de sa perruche!

Tourné à Bergame, en Lombardie.

Musique de Gianni Ferrio.

























Extrait:
video